Programme d’autoprotection des enfants face aux violences sexuelles

Ce programme vise à outiller les enfants pour se prémunir contre d’éventuels abus sexuels. Il implique également les parents à travers leur conscientisation sur le phénomène. La conception du programme est le fruit de recherches documentaires, de réflexion avec un comité technique, constitué d’acteurs associatifs et experts pédagogiques, et de focus groupes avec des enfants, éducateurs et mamans.

Le programme cible les enfants âgés entre 9 et 12 ans et comporte trois volets:

La formation des personnes chargées d’animer les séances.

La sensibilisation des enfants, via six séances d’animation, pour les doter compétences pour mieux identifier les situations de danger, et repérer les solutions d’autoprotection.

La conscientisation des parents à travers trois séances d’information et sensibilisation sur leur rôle dans la prévention et protection de leurs enfants.

Des outils d’appui à l’animation du programme sont également conçus. Il s’agit notamment de guides facilitateurs pour l’animation, cartes conseil, dépliant de sensibilisation des parents, etc. Vous pouvez les consulter ici.

 

«Mina oua Ddib» : Des marionnettes pour faire passer le message

Joignant l’utile à l’agréable, le spectacle de marionnettes «Mina oua Ddib» vise à doter les enfants d’informations pour éviter les risques d’abus sexuels :

Repérer les situations à risques et les éviter;

Savoir dire «non» et trouver de l’aide;

Connaître les personnes à qui on peut demander de l’aide.

Le spectacle, élaboré en partenariat avec la société artistique marocaine Witi Witi, est une réadaptation du célèbre conte «Le petit chaperon rouge». Le conte raconte, en Darija et avec un ton comique et divertissant, l’aventure d’une petite fillette «Mina» qui rencontrera le loup. Celui-ci revêtira le costume de plusieurs personnes, de son entourage ou inconnues, et essayera de l’isoler pour abuser d’elle. A chaque fois, la fillette remarquera, à l’aide de ses amis Ali, la chatte et la fourmi, un détail qui la sauvera des griffes du loup.

Depuis l’avant-première, organisée en avril 2011, le spectacle a été présenté sous forme vivante ou enregistrée à plus de 7.500 enfants et plus d’un millier d’accompagnateurs adultes.

En supplément de ce travail, un guide de discussion autour de « Mina oua Ddib » a été développé par Amane. Pour en savoir davantage et éventuellement disposer de ce matériel pédagogique, vous pouvez contacter l’association: amane@amanemena.org.